Témoignage de Thimothée, étudiant à HEC

Fiche d’identité


1) Peux-tu nous résumer ton parcours scolaire avant d’arriver en prépa ?

- Lycée militaire à La Flèche

- bac S

- mention AB

2) Dans quel lycée as-tu fait ta prépa ? Pourquoi ? Ton avis sur cette prépa ?

J’ai commencé par une MPSI à Stanislas puis ECS1 au lycée La Bruyère, et enfin ECS2 au lycée Hoche.
J’ai choisi Hoche parce que leurs stats aux concours HEC étaient bonnes, j’ai bien vécu cette année parce que j’avais des bases solides en maths mais l’ambiance était tout de même très compétitive et stressante.


3) Trouvais-tu que le niveau demandé en prépa était élevé ? Quels étaient tes résultats en première année et en deuxième année (environ) ?

ILa MPSI était très dure, ce qui fait que bien que travaillant beaucoup en ECS j’ai trouvé ça nettement plus facile. Ceci étant encore une fois j’ai beaucoup bossé à Hoche et le niveau était assez relevé. En première année ECS, j’étais en tête de classe dans un lycée peu réputé pour ses résultats, La Bruyère, où l’ambiance était en revanche excellente. A Hoche, j’étais dans les dix premiers de ma classe.


4) Que peux-tu nous dire sur le mythe de la prépa véhiculé chez les élèves de Terminale ? Un petit message pour les élèves qui hésiteraient à s’engager dans cette voie ?

Le mythe ? Si c’est l’idée de travailler énormément ce n’en est pas un. En ce qui concerne l’ambiance et la façon dont la compétition s’instaure, j’ai trouvé ça très inégal d’un lycée à l’autre, particulièrement difficile à Hoche par exemple.

Bon, je ne vais pas être très original mais en gros je conseille à ceux qui sont prêts à bosser beaucoup pendant 2/3 ans de foncer sans hésiter parce que cette expérience en tant que telle sera très valorisée par la suite, même après l’école. Aux autres, je dis qu’une bonne fac ou autre ça peut être aussi bien, le tout c’est de se connaître et savoir ce dont on est capable.


5) Avec le recul, regrettes-tu ton choix d’orientation ?

Non, pas du tout, même si ce n’était pas forcément un choix « évident », par exemple après mon échec en Math Sup j’avais envisagé de faire du Droit et puis finalement je me suis dit que ce serait dommage de ne pas exploiter mes acquis en maths.


6) Le secret pour réussir en prépa ?

Pas de secret, il faut simplement savoir s’organiser. Par exemple, il y a des gens qui te diront qu’il faut bosser 24/24, moi ce n’était pas du tout une méthode adaptée pour moi et ç’aurait été totalement improductif de le faire, je préférais bosser beaucoup en semaine et le samedi, et puis ne rien faire du tout le dimanche. Donc le « secret » varie d’une personne à l’autre…


7) Ton meilleur et ton pire souvenir en prépa.

Meilleur ? Sans doute mes discussions à l’internat de Stan avec mes potes de Math Sup ; le pire, ce serait peut-être les moments de découragement en Math Sup, quand je me suis rendu compte que je m’étais planté de voie.


8) Si tu devais définir la prépa en 2 mots :

Investissement, travail.


Conseils de travail, d’organisation en prépa


1) Des conseils qui te viennent à l’esprit ?

Ne pas appliquer bêtement des méthodes, trouver son propre rythme, être tenace, ne jamais se laisser impressionner par les autres.


2) Ta méthode de prédilection pour apprendre un cours par exemple ?

Moi je passais beaucoup par l’écrit, je potassais mes cours stylo en main et je faisais pas mal de fiches.


3) Comment tu travaillais tes maths, tes langues, etc…

En maths je faisais beaucoup de cours et énormément d’exos, ensuite je faisais des fiches avec des exos types.

En langues, j’avais une méthode pour assimiler le voc et la grammaire, c’était de me construire mes propres phrases/exemples, et de les dire à haute voix, ça peut paraître curieux mais ça marchait plutôt bien, surtout pour l’oral.


4) Ce que tu déconseilles fortement aux élèves de prépa ?

D’y aller en traînant des pieds, il vaut mieux faire autre chose. Une fois qu’ils y sont, je me répète mais l’important c’est de trouver son propre rythme, ses propres méthodes.


5) Comment tu organisais ta semaine ? Combien d’heures de travail par soir et le week-end ? Est-ce que tu peux nous donner le plan de travail d’une semaine type (facultatif) ?

Eh bien en fait je n’ai pas une énorme puissance de travail, et puis comme je travaillais déjà énormément au lycée, je me mettais par acquis de conscience devant mes cours de maths ou d’Hist-Géo mais honnêtement je n’arrivais pas à faire plus de 3h après les cours.

Le samedi on travaillait à trois avec des potes, tout l’après-midi. Il me semble super important de travailler en groupe, surtout pour les moments de la semaine où la motivation n’est pas extrême…


6 ) Comment organisais-tu tes plages de loisirs ?

Samedi soir je sortais, et le dimanche tout dépendait de ce que j’avais fait la veille, sortie ou alors repos, ou encore sport.

Les Concours


1) Comment as-tu préparé tes concours ? Sur quel rythme de travail ?

On est partis avec des potes bosser dans une maison de campagne, on était trois et c’est vraiment important d’être plusieurs dans ces cas-là je pense. Pour le rythme, eh bien on travaillait de 9h du matin à 23h à peu près…


2) Comment as-tu vécu cette période ? Beaucoup de stress ou pas ?

Oui, pas mal mais pas tant que ça parce que la math sup avait été tellement dure que j’avais pas mal d’acquis, en maths notamment.


3) Combien de concours as-tu passé ? (Nombre d’écoles présentées)

HEC, ESSEC, ESCP, EM Lyon, EDHEC, NANTES, Ecricome. Par contre je ne suis allée qu’aux oraux d’HEC, ESSEC et ESCP, parce que de toute façon je ne voulais pa partir de Paris l’année suivante, je pense que si je n’avais pas été pris j’aurais pris une équivalence à la fac en maths appli ou éco.


4) Les résultats ont-ils été en conformité avec ce que tu espérais, avec ton niveau en prépa ?

Oui.


5) Des conseils qui te viennent à l’esprit pour ne pas se planter le jour J ?

Non, tous les conseils pour être serein sont bons, mais franchement ça dépend beaucoup de la personne.


6) Quelles ont été tes impressions sur les oraux ? sur l’entretien de personnalité ?

C’est un avis personnel mais les oraux ne m’ont pas tellement fait peur, je trouvais l’anonymat des écrits plus impressionnant. Personnellement, j’aimais bien les entretiens de personnalité.


7) Comment penses-tu avoir fait la différence aux oraux ?

Dans les matières ou j’avais travaillé, eh bien j’ai simplement récolté les fruits de mon travail. Par contre il y en a pas mal d’autres où j’y suis allé au culot.


8) A quelles réponses « bizarres » as-tu dû faire face ? Comment as-tu réagis ?

Aucune.


L’école

1) Pourquoi avoir choisi de faire une école de commerce ? Quel est ton projet professionnel ?

En fait je crois que j’ai fait ça pour faire de l’éco au début, et puis finalement eh bien je me suis dit que ce serait une façon de m’ouvrir des portes pour le suite. Je n’ai pas de projet pro particulier.


2) Dans quelles autres écoles étais-tu admis(e) ? Lesquelles t’auraient également intéressé, pourquoi ?

ESSEC, ESCP-EAP


3) Comment as-tu fait ton choix ? Comment t’es-tu renseigné sur les écoles ?

Je ne vais pas être original mais voilà, quand j’ai su que j’avais HEC je savais que j’irais. Je me souviens que j’avais adoré l’ESCP à cause de sa situation en plein centre de Paris.


4) Un avis objectif sur les cours en ESC ? Cela correspondait-il à ce que tu imaginais ? As-tu des matières qui t’intéressent plus que d’autres ?

Oui, cela correspondait à ce que j’imaginais. Je n’ai pas beaucoup travaillé en école, j’ai fait le choix de faire des choses à côté et cela a finalement été très enrichissant.


5) La glande en ESC, mythe ou réalité ? Combien d’heures de cours par semaine dans ton école, combien de temps de travail personnel ?

Je ne sais pas, ça dépends beaucoup des gens… Je dirais 20h de cours/semaine, ensuite le travail perso moi je sais que je faisais le minimum du minimum, mais à HEC il y a des gens qu continuent à beaucoup bosser, tout dépend de ce que tu veux, si tu veux avoir un bon dossier pour partir à l’étranger etc.


6) Que penses-tu de ton école ? Pourquoi l’as-tu choisie ? La conseilles-tu aux élèves de prépa ? (pas de propagande svp ;-) )

J’aime bien mon école, mais encore une fois j’ai l’impression d’avoir fait ce choix pour être raisonnable, je n’ai pas de passion particulière pour ce qui y est enseigné. Je me souviens que j’avais apprécié l’ESSEC à cause de leur système de cours à la carte, c’était un système qui laissait pas mal de liberté et je crois que ça m’aurait plu. Enfin, l’ESCP m’aurait plu pour les raisons que j’évoquais plus haut.


7) Quelle est « la » spécialité de ton école, ce qui la différencie des autres ?

Je pense que ce qui différencie HEC des autres, c’est la place des matières « quantitatives » : si tu ne le veux pas tu n’es pas obligé de faire de l’éco ou de la finance, mais c’est une école dont les promotions s’engagent en nombre dans la finance ou l’éco. La différence avec l’ESCP et l’ESSEC n’est pas énorme à cet égard je pense.


8) Quelle est l’ambiance de ton école ? Ton école est-elle très vivante (associations, etc…) ?

Oui.


9) Un argument choc pour inciter les élèves à choisir ton école.

Moi je dirais le campus.


" Avril 2007 - Témoignage de Miguel, étudiant en dernière année à HEC Paris . "

Sébastien Lardez

AUTEUR : Sébastien Lardez

Fondateur d'Ecoles2commerce.com et diplômé de GEM. Je blogue sur le monde des grandes écoles de management et m'intéresse particulièrement au web, à l'innovation et au monde de l'entrepreneuriat.

Commentaires